J’ai eu le plaisir de participer à l’Agile Tour de Rennes ces 23 et 24 novembre.

Voici quelques notes personnelles sur cet évènement hors du commun.

D’ailleurs, comment qualifier cette édition ?

Je ne m’hasarderai pas à étiqueter cette expérience, mais “hors du commun” me semble déjà une bonne base, d’autant que nous prenons conscience de son ampleur dès l’arrivée.

 

Tout commence par un hommage à Mike Beedle qui nous a malheureusement quitté le 23 mars 2018. Nous lui devons beaucoup, y compris le terme même “agile”.

 

 

Puis les sponsors sont arrivés. Et là, le ton a été donné.

 

Power SW!TCH – Keynote de Laurent SARRAZIN

Laurent nous partage avec générosité quelques références et pratiques qui ont permis sont propre switch.

 

L’un de ses premiers partage est donc une référence : “Change your questions, change your life” de Marilee ADAMS, qui lui vient elle-même de Christophe ADDINQUY.

Avec de telles recommandations : cette référence est dès à présent en attente de livraison et devrait me parvenir en fin de semaine :-).

 

Laurent nous a d’ailleurs fait une démonstration parlante de l’impact du jeu de langage utilisé. Evidemment, une touche de #SolutionFocus est toujours la bienvenue en matière de jeu de langage.

Imaginez la puissance de la réflexion que vous obtenez en passant de :

Qu’est-ce qui ne va pas ?

à

Qu’est-ce que tu voudrais à la place de la situation actuelle ?

 

Nous avons ensuite fait un détour par la #ChoiceMap, et le choix qui s’offre à nous lors de la formulation d’une question.

Si nous avons par défaut une tendance à nous placer dans un mode “réaction” et à adopter un mode de pensée jugeant, nous pouvons faire le choix d’adopter un état d’esprit apprenant. Et il n’est jamais trop tard. Même si nous avons débuté nos échanges dans un mode … limitant.

 

Quand je pose une question qui est agréable pour moi, elle a de grande chance d’être agréable pour l’autre.

 

Nous avons aussi eu le droit à une initiation au #QStorming qui suivent généralement le modèle suivant :

Elles sont formulées à la première personne, sont constructives (ou #SolutionFocus), ouvertes, et éventuellement provocantes.

 

Dans la catégorie “outils”, nous avons aussi découvert la matrice de questionnement de Haesun Moon :

Préférez évidemment les cadrans du haut ;-).

 

Et un petit mot pour la fin : ne vous laissez pas “driver” par des frameworks.

Bon … le compte n’y est pas, alors jetez donc un œil aux slides de Laurent sur SlideShare.

 

Changing your team from the inside par Alexis MONVILLE

Alexis nous partage quelques clefs de son dernier ouvrage : Changing your team from the inside, illustrant comment il est possible d’embarquer une équipe dans un changement de taille.

 

Une démonstration rapide ? … Bon, je n’ai pas retrouvé d’extrait, mais il a fait chanter tout l’auditoire sur du Queen … alors que nous n’étions pas vraiment venu pour ça. Une prouesse !

 

Quelques éléments à retenir :

  • “Les gens suivent un leader parce qu’il agit selon des valeurs et des principes avec lesquelles ils sont en accord”
  • Dans le monde open source, ce partage de principes et de valeurs est le socle d’implication de tous les acteurs
  • La centralisation ne facilite pas l’auto-organisation
  • La durée de vie d’une abeille est de 6 mois. Un vrai défis en matière de turnover, et pourtant … elles s’en sortent avec brio.
  • Si vous écrivez des choses sur les murs et que vous ne les respectez pas, que vous ne les vivez pas : cela génère du désengagement.
    La dissonance est trop grande
  • Utiliser un baromètre du moral de l’équipe comme support de rétrospective : a essayer
  • La visibilité génère de l’implication
  • Le leadership, c’est créer les conditions permettant l’auto-organisation … et accepter que les choses soient faites autrement
  • Rien de tel que montrer l’exemple …

 

Bref, vous souhaitez quelque chose de plus complet : achetez le livre ;-).

A travers les yeux de @hrambelo ou de @akhesaCaro, cela donne ceci :

 

En plus, Alexis partage ses slides par ici :

 

 

Ce que je regarde se développe par Stéphane BIGEARD

 

Stéphane résume lui-même sa conférence en ceci :

Concentrez-vous sur vos points forts !

C’est bon, vous pouvez partir.

Mais je ne vous cache pas que respecter la seconde suggestion serait un vrai gâchis.

Voici une autre conférence que j’ai déjà eu le plaisir de suivre. Et cette seconde édition était à nouveau à la hauteur de mes attentes.

Voici quelques éléments, parmi tant d’autres, que je souhaite en retenir :

  • Les gens qui sont performants passent leur temps à faire ce qu’ils aiment. Du coup, ils ne prennent jamais le recule nécessaire pour comprendre pourquoi ça marche
  • La majorité des burnouts ont lieu chez des personnes passionnées :
    Prenez soin de vous !
  • Ceux qui sont dans la performance durable ont du temps

 

A chaque réussite, je fais un arrêt sur image pour comprendre pourquoi j’ai réussi

  • Bref “commencez à réfléchir sur le comment (ou pourquoi) ça c’est bien passé”
    Nous devons toujours pouvoir rebondir sur ce que l’on a fait. Que l’on ait réussir ou échoué
  • Toujours essayer de garder une communication POSITIVE ! Car on renforce plus facilement par le positif que par le négatif
  • Lorsque le cerveau entend une négation, il bloque les fonctions physiologiques
  • Pensez aux “syndrome du bulletin” agrémenté de “c’est pas mal …” qui visait pourtant à faire passer un message positif
  • Mettre en valeur les bons gestes (sans se focaliser sur d’éventuels mauvais)

Cette vidéo sur la communication dans le monde du sport est aussi très intéressante :

Et si vous voulez vous faire une opinion plus complète, n’hésitez pas :

#ATRennes18, c’est aussi de l’étrange

Un petit aparté : je vous ai dit que cette conférence ne ressemblait à aucune autre ?

 

 

Des transformations Agiles … enfin Agiles ! par Jean-Claude GROSJEAN

Jean-Claude nous propose un partage de sa propre expérience en matière d’accompagnement dans le cadre de transformations agiles.

Il nous a structuré ce REX en 8 ingrédients :

  1. L’engagement permanent du leader
    C’est lui qui doit porter l’étincelle du changement
  2. L’éveil collectif autour de la finalité
    Jean-Claude nous propose un canevas pour se questionner et partager le pourquoi d’une transformation
  3. Rythmer les changements autour de saisons de 6 à 12 semaines
    Ces saisons sont pleinement structurées comme des itérations, revues comprises
    Les changements doivent être rendus visibles
  4. Le double alignement
    Le sens est au centre. Même s’il n’est pas le plus visible, il est l’essentiel
  5. L’embarquement du client
  6. Un dispositif complet et viral
    Viser la complétude plus que la perfection, et une vision holistique et systémique du changement
  7. Un accompagnement de qualité
    Pour laisser le temps à des relais de s’établir
  8. Une communication engageante et une RH engagée
    Oui, les RH aussi doivent mouiller leur chemise

Vous voulez en connaitre un peu plus sur ces aspects ? Il ne vous reste plus qu’à lire le chapitre 8 de Culture Agile.

Le sujet me semble de plus en plus porteur. Vous y noterez que la salle était plus que pleine :

 

Collaborons à distance par Simon JALLAIS

Simon nous partage quelques axes de réflexions, pratiques et outils utiles en cas de travail à distance. Bref, il nous partage son quotidien.

Un premier outil : Mentimeter pour réaliser des sondages ou quiz en live. Vous pouvez aussi réaliser cela à l’aide d’un sponsors majeur de l’événement : Klaxoon.

Simon nous alerte ensuite sur le coût exorbitant des réunions pour les entreprises. Au regard de l’efficacité moyenne reconnue par les participants, cela vaut la peine de se pencher sur cette question. Et le fait est là, il est courant de constater que les participants ne se focalisent pas suffisamment sur la valeur qu’ils vont produire en séance. Il est tellement plus facile de reporter les prises de décisions à la réunion suivante.
Ce phénomène semble encore plus présent lors de réunions à distances. Réunions sur lesquelles nous nous focalisons sur les outils exploités, au dépend de la collaboration.
Il faut se voir physiquement, et générer des occasions de rencontres physiques.

Il est aussi indispensable de préparer les réunions de travail collectif. Les 7P, vous connaissez ?

Il est aussi indispensable d’expliciter les règles de collaboration. Les règles permettant l’émergence d’une intelligence collective peuvent sembler évidentes … mais elles sont rarement appliquées spontanément, qui plus est par une équipe peut expérimentée.

Evitez aussi d’avoir des prisonniers dans vos réunions, et rendez ce principe aussi explicite. Cette règle ne devrait pas s’appliquer que lors de forums ouverts.

Adaptez vos pratiques. Beaucoup d’entre elles sont initialement pensées pour être exploitées en mode présentiel. Pour autant, quelques évolutions peuvent souvent les étendre à une exploitation réparties.

Des outils tels que TeamMood permettent de récupérer sous forme de feedback anonymisé l’état d’esprit de l’équipe et de son évolution.

Roti.express, de son côté permet aussi de récupérer du feedback à l’échelle d’une réunion très simplement.

Simon nous partage aussi un panel des principales plateformes de visioconférences disponibles, avec un focus sur Zoom principalement pour sa stabilité et sa fonctionnalité permettant de créer des sous-groupes d’échanges de façon fluide.
Mais quelque soit l’outil exploité, il faut absolument une solution permettant de ne pas avoir à choisir entre l’affichage clair de supports (les slides en général) et l’affichage des participants distants.

Enfin, vis-à-vis de l’ensemble de ces outils, et toujours autour des bienfaits de l’explicitation, il peut être très efficace d’expliciter l’outil “corporate” (à l’échelle de l’équipe) pour quel usage. Simon nous conseille même de le faire à travers une grille “outils vs. usages”.

Et pour conclure, Simon nous propose quelques ressources bien utiles, telles que l’ouvrage de Lisette SUTHERLANDWORK together ANYWHERE“, le site happymelly.com ou encore le site collaborationsuperpowers.com.

Préparons nos collaborations à distance, ne les subissons pas.

 

A travers les doigts d’Elodie, cela donne ceci :

 

Sinon, vous avez aussi ses slides :

 

 

Kouizz Amann par Cédric BODIN

Cédric nous fait vivre une édition extrêmement régionalisée (et l’uniforme lui va tellement bien) de Burger Quiz.

Comme dans sa version originale, cette édition était agrémentée de guess stars … et quelles stars ! En  l’état, Cédric s’est entouré d’Isabel MONVILLE, d’Alexis MONVILLE, Benjamin CABANNE et enfin Nelson DUFOSSE.

Bref, beaucoup de fun autour de quelques questions apprenantes que je ne dévoilerai pas ici, mais si vous voyez cet atelier à nouveau dans un programme, allez-y. Au delà d’un moment très plaisant, vous y apprendrez même quelques petites choses.

 

Agilité 3.5. Célébrons-la ensemble – Keynote de Damien ROQUEL

En revenant sur son parcours, Damien s’est mis presque à nu devant son public. Il nous a même fait un coming out : Il a organisé des soirées pour adultes.

Bref, dans l’agilité, pour Damien tout a commencé par la rencontre avec un certain … Aurélien. Comment ne pas comprendre qu’une telle rencontre ne chamboule pas un homme ? ;-).

 

Cette keynote fût une expérience, voire même une révélation pour moi.
Compter jusqu’à 10 n’est pas si anodin … selon les règles de comptage. Et … le lancer, ce n’est pas mon truc.

Ceci dit, j’en retiens en particulier que :

Les gens font de leur mieux. Même s’ils semblent démobilisés.

 

Ou peut-être aussi la découverte de Gilles Tourenne ;-).

 

Benjamin pourrait vous résumer cette keynote ainsi :

 

10 secrets pour bien (re)démarrer dans l’agilité par Aurélien MORVANT

Aurélien, ou plutôt son alter ego Gilles Tourenne (en personne), nous partage quelques clefs (un peu plus de 10 en fait) pour embarquer une équipe dans une aventure vers plus d’agilité.

  • Dans le doute, invitez les
  • Si vous mettez des barrières, vous obtiendrez des moutons
  • Racontez des histoires à vos collègues, ils les adopteront
  • La courbe de l’adoption de Moore, vous connaissez ?
    Les innovateurs, ce sont par exemple ceux qui ont dormis devant un AppleStore à la sortie du premier iPhone en sachant que cela allait changer leur vie.
    ⇒ Commencer par les gens qui sont le plus motivés par le changement. Car commencer par les suiveurs ou les réfractaires ne génère que de la résistance.
  • Laissez le temps ! Remerciez ! Identifiez les kifs !
  • L’agilité, c’est 90% d’humain
  • Arrêter de commencer, et commencer à terminer
    A deux tâches en parallèle, on est efficace à 80%. Au delà, ça décroît.
  •  La confiance arrive à pied et repars au galop
  • Sur la délégation, il n’y a pas de bon niveau.
    Mais si j’étais un cran au dessus, que se passerait-il ou que faudrait-il pour que cela se passe ?
  • Il faut faire des petites itérations, des petites choses, et il faut parfois savoir tirer des bords pour aller plus vite.
  • Commencez vos phrases par “je me promets de …”

Bon évidemment, ici aussi j’ai filtré. Imaginez, il nous a même appris à faire de cookies !

Emilie et Akhesa l’ont traduit ainsi :

Mais n’hésitez pas à vous faire une idée par vous-même :

Entreprise libérée – Keynote par Isaac GETZ

Je n’ai pas assisté à cette keynote (un petit besoin de préparation), mais je souhaite tout de même historiser ici une citation qui prend souvent beaucoup de sens :

 

Et si notre communication était biaisée ? par votre serviteur

Il ne s’agissait pas pour moi d’une première présentation de cette conférence, mais il s’agissait tout de même d’une édition bien spéciale. Cela s’est peut-être vu sur l’enthousiasme affiché 😉

En gros, j’ai eu la chance de compter parmi mon auditoire un certain nombre d’amis qui me sont chers, et en particulier Isabel qui m’a fait l’honneur de m’offrir quelques feedbacks transatlantiques lors de l’élaboration initiale de ce sujet.

Merci Isabel ♥ !

J’en profites pour vous placer ici sa keynote avec Fadhila sur le cadre de référence :
Keynote exceptionnelle sur laquelle je m’appuie et qui me permet de ne pas creuser moi-même ce sujet passionnant ;-).

Voici les slides qui m’ont servi de support :

 

Merci pour ces Perfection Games :

Et pour ce qui est de ce clin d’œil, je le garde aussi précieusement :

 

KANJIS par Alexis MONVILLE

Voici un atelier qui avait attisé ma curiosité lors du dernier Agile Games France et que j’avais réussi à rater 🤔.

Voici qui est réparé.

Je n’étais manifestement pas le seul à être concentré (alors qu’une certaine fatigue commençait à se ressentir) :

 

Donc, après avoir pris la porte, mais avec un certaine courtoisie, et suite à une distraction qui nous a été proposée par Aurélien, nous sommes revenus dans la salle.

C’est là que les choses sérieuses ont commencées.

Grosso modo, cet atelier met en évidence la préférence naturelle de chacun à se tourner vers quelque chose de connu. Et donc, la limitation spontanée à s’ouvrir à l’inconnu et la nouveauté.

Et je vous avez dit que les choses sérieuses arrivaient. Alexis nous offre un débrief de haut vol … et cet atelier nécessite une vraie maîtrise à ce niveau. Pourtant, même lui a réussi à se faire surprendre sur cette édition (peut-être liée à un public particulier ?) :

Bref, un atelier qui a un potentiel exceptionnel, mais sur lequel je ne me sentirais pas à l’aise (tout le monde n’a pas le talent d’Alexis).

 

Pour aller plus loin, Alexis nous partage un support par ici, et Jean-François nous en propose même une traduction par ici.

 

Une dernière soirée sur Rennes

J’ai fini mon séjour sur Rennes par une très belle soirée, entouré de gens d’exception.

 

Le tout suivi d’une invitation de KōKan pour un dîner prestigieux. Quelle équipe !

 

Et que dire de ce début de journée le lendemain sur le retour :

 

En bref, l’Agile Tour Rennes c’est du bonheur jusqu’au bout :-).

Un grand merci aux organisateurs, aux sponsors et aux participants. Et un merci tout particulier à Aurélien, Céline, Isabel, Alexis, Benjamin, Matthieu, Julien et KōKan.

 

Ils en parlent aussi :

 

PS : J’ai le droit de me la péter de côtoyer quelques amis sur ce mur ?