Quelques membres de l’équipe de j’accompagne actuellement se sont prêtés à une expérience :

Tester un format de rétrospective décalé à travers le support proposé par Robin BERAUD-SUDREAU, à savoir Scrum Manger Rétro.

 

Je rejoins les participants du jour autour de la description fun et extrêmement ludique du format. Mais il ne faut pas perdre de vue non-plus qu’il s’agit avant tout d’un support d’échanges au sein de l’équipe.

Je dirais donc qu’il est nécessaire d’avoir un facilitateur vigilant sur ce point. L’atelier permet de rentrer très vite dans l’aspect ludique, et il me semble facile de perdre l’objectif de cet atelier.

Pour autant, maintenant que je l’ai expérimenté, je me rends compte combien le dosage d’occasions d’échanges est opportun.

Je m’explique. Toutes les questions ne donneront pas lieu à un échange. Cela permet de garder un rythme ludique, et de profiter d’autant plus de l’attention des participants lorsque ces échanges ont lieu.

En gros, je me suis basé pleinement sur les règles de Blanc Manger Coco, en questionnant sur le parallèle avec l’équipe, sur ce que cela signifierait pour l’équipe, sur la compréhension partagée des termes employés, etc. à chaque fois que le “Question Master” retient une réponse en rapport avec l’agilité ou la dynamique d’équipe.

Sur cette édition, cela nous a permis d’échanger par exemple sur l’automatisation de tests, le Shu Ha Ri, ou encore sur la méthode XP.

Et finalement, sur une partie d’une demi-heure, je pense cela suffisant.

En bref, je ne pense pas que ce format se prête à toutes les rétrospectives, toutes les équipes, et peut être pas non-plus à tous les facilitateurs, mais je le vois à présent plus facile à exploiter que ce que je pouvais avoir en tête ne serait-ce que ce matin. Merci Robin et merci l’équipe !