L’un des problèmes que l’on peut rencontrer face à une équipe en difficulté, relève des frustrations liées aux attentes, parfois fantasmées, des responsabilités de l’autre.

Ce décalage entre les attentes qu’une personne a d’une autre et la réalité peut avoir plusieurs origines :

  • un vécu
    Paul a exercé pendant 3 ans dans une équipe dans laquelle le chef de projet prenait en charge l’attribution matinale des tâches. Il s’attend donc à ce que la personne ayant ce rôle dans sa nouvelle équipe prenne en charge cette activité.
  • une formation initiale
    Virgine sort de telle école d’ingénieur. Sur un projet, elle s’attend donc à ce qu’un MOA (maître d’ouvrage) ait spécifié un besoin qui lui aura été traduit techniquement par un MOE (maître d’oeuvre). Tel qu’elle l’a vu en cours.
  • une formation complémentaire
    Marc sort juste d’une formation Scrum Master de deux jours. Il s’attend donc à une répartition claire du rôle de chacun au sein de l’équipe qu’il vient d’intégrer.
  • etc.

En général, ce décalage est surtout dû au fait que les personnes pensent savoir ce qu’elles peuvent attendre des autres (en particulier au regard de leur rôle – un effet d’étiquette) et ce que les autres pensent pouvoir attendre d’elle.
Et évidemment, tout ceci sans avoir jamais pris la précaution d’un alignement qui aurait levé toutes ces ambiguïtés, et les quiproquos qu’elles impliquent.

Mon objectif était donc de trouver un atelier pour permettre d’adresser ce problème lorsque je suis tombé sur l’atelier “Scrum Roles and Responsibilities Game” de Andrew Rusling (@andrewrusling).

Je me suis donc contenté de le traduire ;-).

Vous trouverez par ici : “Jeu des rôles et des responsabilités de Scrum” une traduction du déroulé et des éléments initiaux (la plus fidèle possible).

J’ai ainsi proposé cet atelier sur des formations, sur des lancements de projets, ou sur de simples soirées de découvertes, car pour moi, cet atelier a 2 vertus :

  • provoquer l’échange et la réflexion entre participants face aux responsabilités des trois rôles de Scrum
  • permettre un alignement entre l’ensemble des membres d’une équipe Scrum (au sens équipe de production + PO + SM) autour des responsabilités que chacun assumera sur le produit / projet. Car au-delà, de la théorie qu’il est possible de tirer du guide Scrum ou d’autres ouvrages, l’essentiel au sein d’une équipe n’est pas ce qu’en dit la théorie, mais les engagements que chacun va accepter au regard du contexte particulier de leur produit / projet.

Enfin, comme j’ai été amené à proposer cet atelier face à des groupes “importants” et que je l’ai proposé récemment à Agile Games France, j’en ai créé un support qui est disponible ici (et qui possède quelques pratiques supplémentaires – sentez-vous libre de les compléter aussi).

Et n’oubliez pas, il s’agit là avant tout d’une opportunité d’échange au sein d’une équipe à des fins d’alignement.