Le photolangage est un support d’expression surprenant d’efficacité.

 

Je l’exploite fréquemment dans le cadre d’ateliers d’équipes en m’appuyant sur un support que j’ai créé, il y a près d’un an, pour la seconde édition du Coaching Dojo de Bordeaux.

 

Pour sa composition, j’ai visé 3 objectifs :

  • Ce support doit permettre à des publics différents de s’exprimer à travers des illustrations de niveaux d’abstraction différents.
    Je travaille principalement avec des populations scientifiques, et souvent jeunes, susceptibles de se bloquer face à des illustrations trop abstraites (ou toutes abstraites).
  • Il doit avoir un vrai impact visuel. J’ai eu la chance de profiter d’une session de photolangage dirigée par Pierre Blanc-Sahnoun  durant mes études. J’ai alors pris conscience de l’impact que pouvait avoir une profusion d’images de grande qualité.
  • Il doit être réalisable pour un coût limité. Que ce soit à titre personnel, comme en vue de le partager, le coût de production doit être limité à son impression.

Ce troisième objectif m’a amené à exploiter une source d’illustrations d’usage libre. En l’état, j’ai trouvé mon bonheur sur Unsplash.com.

Pour autant, la moindre des choses dans un tel cas est de rendre à César ce qui appartient à César. Ici, il s’agit de rendre clairement visible les auteurs/artistes, ainsi que le service ayant permis la publication de ces œuvres.

Je vous propose ici ce support de photolangage sous 2 formes :

  • Un PDF en haute définition déjà composé, dont chaque illustration (chaque page) a pour vocation d’être imprimée en format A4. (Attention, à la date de rédaction de ce post, ce fichier pèse plus de 165 Mo)
  • Un projet permettant de compléter / personnaliser ce photolangage, à travers la même exigence éthique de citation des sources : Projet “photoLangage” sous GitHub.

 

Voilà, comme on dit :

Vous avez les cartes en main !