Un bon concept est un bon concept. Et personnellement, j’adore le concept du Coaching Dojo.

Je remercie à nouveau Isabel et Fabrice de m’avoir permis d’intégrer cette aventure il y a plus d’un an de cela. Et si Isabel n’a pu être des nôtres pour cette édition, ce n’est pas sans une pensée pour elle que nous avons co-animé celle-ci avec Fabrice.

Je remercie aussi Karine, Rachel, Bruno, Denis, Grégory, Jérôme et Patrick d’avoir profité de cette proposition, et d’avoir amené dans cette journée autant de générosité et de courage.

L’édition 17.1 est pour moi riche sur plusieurs plans :

  • le partage
    Il s’agit d’une journée complète de partage entre … humains. Les situations partagées, les problématiques ou aspirations de chacun, les discussions qu’elles entraînent, la confrontation de nos points de vue…, cette journée n’est qu’un partage dont nous sortons tous enrichis.
  • l’énergie
    Si vous ne l’avez pas encore expérimenté, vous ne devez pas vous rendre compte de combien une journée passée dans un cadre pleinement bienveillant peut être ressourçante. Même un samedi, alors que le réveil matinal est plus douloureux que d’accoutumée 😉.
  • la frustration
    La proposition d’une telle journée implique la garantie d’un cadre sur lequel Fabrice et moi sommes particulièrement vigilants. L’absence prévue d’Isabel nous a donc contraint à réduire d’un tiers la capacité d’inscription à cette session. Je ne pense pas avoir été le seul frustré à ne pas pouvoir y voir quelques intéressés qui n’ont pas eu la chance de passer de la liste d’attente à la liste principale.
  • l’enthousiasme
    Comment vous dire à quel point j’étais impatient d’animer cette nouvelle édition qui, limitée à 14 participants, s’est vue avec 30 personnes en liste d’attente ?
  • l’organisation
    Cette édition a été source d’identification rapide d’axes d’amélioration d’un point de vue organisationnel. Elle a été en particulier l’objet de 2 couacs que je n’avais pas (suffisamment) anticipés.

    • Tout d’abord : le lieu.
      La Coaching Dojo étant proposé gratuitement, le fait de trouver un lieu d’accueil gratuit fait toujours partie des difficultés d’une telle proposition. Je remercie à nouveau l’espace CoolWorking de Bordeaux de nous avoir proposé rapidement d’accueillir l’événement. Malheureusement, j’ai déjà évoqué les contraintes du cadre nécessaire à la proposition d’un événement dans lequel vont se dérouler des séances de coaching. Le lieu et la confidentialité sont des composantes importantes de l’équation. Or, si ma visite des locaux m’a permis de découvrir un espace de travail très agréable et idéalement situé, après discussion avec Fabrice, il nous a semblé opportun de nous tourner vers une option nous offrant une plus grande confiance dans la tenue du cadre.
      C’est ainsi que nous avons sollicité l’agence d’Ausy située à Mérignac. Je remercie encore Laurence et Jean-Philippe pour m’avoir permis de profiter de ces locaux.
      Mais voilà, un tel changement n’est pas anodin, et demande un certain nombre de validations dont les dernières ne sont parvenues que la veille de l’événement. J’ai eu beau communiquer au plus vite, cela n’a malheureusement pas permis à chacun de s’organiser.
      Comme on dit : un fail pour lequel il va falloir être vigilant à l’avenir.
    • En second lieu : le fonctionnement des listes d’inscrits sous Meetup.
      Là, je dois admettre une certaine ignorance de ma part. J’étais jusqu’alors convaincu que lorsqu’un événement proposait une liste d’attente et qu’un membre admis sur liste principale renonçait à sa place, une notification était émise à destination des membres sur liste d’attente pour leur proposer la place, et que le premier d’entre eux qui réagissait avait “gagné”.
      En fait, les choses ne se sont pas déroulées exactement selon ce schéma. Lorsqu’un membre sur liste principale se désinscrivait, le premier membre sur liste d’attente (le plus ancien sur cette liste) venait automatiquement le remplacer. Le tout accompagné d’un mail lui indiquant qu’il avait “gagné” sa place, et surtout, sans la moindre demande de confirmation de sa part.
      Autant vous dire que sur quelques annulations tardives (en partie liées au changement de lieu), certaines personnes se sont retrouvées sur liste principale sans être conscientes d’y être.
      Voici donc un second fail sur lequel je vais me pencher (paramétrage possible dans Meetup ? consignes différentes d’inscriptions ? Bref, c’est toujours en cours de cogitation).

Bref, l’édition 17.1 du Coaching Dojo de Bordeaux a été pour moi, à nouveau, une journée de plaisir, et l’occasion d’identifier quelques pistes d’évolution dans l’organisation des prochaines. Parmi ces pistes, figure en première place l’augmentation de notre capacité d’accueil dans les meilleures conditions … mais je ne vous en dis pas plus, nous communiquerons bientôt sur la question ;-).

Note : Nous sommes toujours à la recherche de lieux susceptibles de nous accueillir gracieusement pour les prochaines éditions dans des conditions permettant de garantir la confidentialité des échanges et de ce qui se déroule sur la journée. Si vous avez des pistes, n’hésitez pas à nous en faire part => @ChrisDeniaud.