Agile Pays Basque !

Pour une première : une belle réussite.

Tous les ingrédients étaient là :

  • un forfait (ou une organisation) remarquable, que l’on doit à un trio redoutable d’efficacité, d’engagement et de générosité : merci et chapeau bas à Alice Barralon, Christophe Merlo, et Pascal Menardais. Quel boulot !
  • un cadre très agréable.
  • des accueils de qualité : merci l’ESTIA, le SPOT, le Bleu Blanc Jaune, le groupe Alter Ego et le Trinquet d’Arcangues
  • un confort, y compris gustatif, sans faille : merci les sponsors
  • un programme riche : merci les orateurs
  • de la bienveillance en veux-tu, en voilà : merci les participants.

Bref, à ce stade, je serais tenté de vous laisser avec la plus grande des frustrations en ne dévoilant rien de plus et en me contentant d’une citation d’un grand philosophe :

C’est con ! Vous auriez dû venir.

(Coluche)

Mais sincèrement, trouveriez-vous cela à la hauteur des 2 jours de bienveillance dont j’ai profité et de l’investissement des organisateurs, orateurs et participants ?!? J’ai plus qu’un doute. Je vais donc partager un peu plus sur ces deux jours au pays des basques agiles.

Scrum ? Mon scrotum ! – Claude AUBRY

Suite à un accueil institutionnel par les organisateurs, Claude a ouvert le bal avec une plénière volontairement provocante nommée “Scrum ? Mon scrotum !”. Le temps pour Claude de faire un point sur Scrum, à travers son adoption et les dérives les plus couramment rencontrées.

Claude à mis a disposition son support par ici suite à sa ré-édition sur Rennes :

Lien direct

Une keynote rafraîchissante, pleine de rappels de bon sens, autour d’un ton emprunté à l’ouvrage de Dominique Dupagne : “Qualité mon Q !“. Pour ceux qui ne connaissent pas, un aperçu en images donne ceci :

 

A noter pour enrichir notre glossaire : Claude nous offre sa nouvelle définition de “coach agile” :

Personne qui essaie de diffuser les idées de l’agilité.

 

Et pour finir, mon décryptage préféré des fails de Scrum, car le plus fréquemment rencontré (dans mon parcours) :

le-cycle-en-vrum-claude-aubry

Regardez les slides (ou trouvez une vidéo que je n’ai pas encore trouvée) pour vous rassurer : Claude propose aussi des pistes d’expérimentations face aux sorties de routes décortiquées.

Atelier Scrum façon puzzle – Alice BARRALON & Yannick AMEUR

En tant que représentants d’Agile TribuAlice & Yannick nous ont proposé l’expérimentation d’un jeu créé par Claude “Puzzle Grand Scrum” autour de Scrum en multi-équipes.

Il met en avant les principales contraintes tirées par une configuration multi-équipes / multi-POs / projet commun. Personnellement, je me suis frotté au rôle du PO dans un tel contexte, et j’en retiens que cet atelier se prête parfaitement à 2 prises de conscience :

  • Ce type de configuration ne doit pas être confié à des POs débutants
  • Plus globalement, ce type de configuration ne doit pas être confié à des équipes Scrum débutantes

Moi, je dis ça .. je ne dis rien ;-).

Atelier Kanbanzine – Anne GABRILLAGUES & Arnaud GONZALEZ

Anne et Arnaud nous ont proposé d’expérimenter la méthode Kanban autour du serious game Kanbanzine dont les supports de la version open-source sont disponibles ici.

Il s’agit d’un atelier qui se prête parfaitement à la découverte de la méthode Kanban d’autant qu’elle ne traite volontairement pas d’un projet IT. En revanche, pour les futurs animateurs de cet atelier, je n’ai qu’un conseil : si vous souhaitez proposer le suivi des indicateurs (ce qui représente un vrai atout à l’atelier) préparez bien votre discours sur l’alimentation des courbes, sans quoi cette phase devient trop chronophage et peu exploitable en débrief. Des échanges que nous avons eus avec Anne, un guide plus visuel sur cet aspect complétera peut-être le kit proposé.

La délicate agilité du mammouth – Grégory ESTRADE

Grégory a été pour moi une découverte lors de cette conférence. Actuellement directeur de l’innovation, il nous explique qu’il est initialement devenu directeur des développements grâce au principe de Peter.

Un rappel sur le principe de Peter :

Dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s’élever à son niveau d’incompétence.

ce qui implique que

Avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d’en assumer la responsabilité.

Voilà, cela donne le ton !

Grégory nous propose un détour par le monde animal pour revenir sur les fondamentaux qui devraient gouverner nos sociétés et notre société. Et devinez : ces fondamentaux sont tous orientés autour de l’humain, du relationnel, de la confiance et de l’humilité.

Allez, toujours pour compléter notre glossaire, Grégory nous offre une définition qui guide son quotidien (et que vous ne trouverez pas dans son support) :

Innovation : Droit à l’erreur.

et une citation :

Si l’entreprise prend soin de ses salariés, les salariés prendront soin de l’entreprise.

(Richard Branson)

Une idée retenue parmi tant d’autres ? La technique du “terrorisme décisionnel” : proposer une idée débile (en posture de responsable interventionniste) permet de déclencher une ouverture du dialogue entre des parties “bloquées”.

Bref, une conférence que je simplifierai de façon provocatrice autour de cette citation (encore une, de Grégory lui-même) :

Il faut soigner le capital humain.

Spécifications en milieu Agile – Arnaud LEMAIRE

Arnaud nous a proposé une conférence très bien structurée autour des dérives des idées que l’on projette sur les spécifications depuis … des décennies. Le tout autour d’une définition visuelle de “la spécification” qui permet de vulgariser son principe :

Description du problème

Description de la solution
(ce à quoi doit ressembler le produit fini)

La spécification, ici, c’est la flèche () entre le problème et la solution !

Pour mémoire, le problème change rarement alors que la solution va évoluer. Et la flèche – pardon, la spécification – peut elle aussi évoluer.

Après un tour d’horizon de méthodes de spécifications qui se prêtent à un contexte agile, je retiendrai en particulier une citation, un soupçon provocatrice, qui appuie son côté Software Craftsmanship rebel :

Un architecte qui ne code pas ne sert à rien et est dangereux pour le projet.

Après tout, il n’y a pas de raison qu’il n’y ait qu’aux managers que l’on reproche de ne pas se rapprocher du terrain ;-).

Pour un peu plus de détails sur ces méthodes que je ne détaille pas ici, vous pouvez jeter un œil à ses slides.

Oser l’innovation Jugaad et un management par la confiance pour être heureux – Fanny WALTER

Fanny nous propose une vision du management basée sur 5 ans passés en Inde dont elle a exploité la philosophie “Jugaad” (“débrouillardise” en Indy).

Voici une vidéo d’une précédente représentation l ‘Agile Tour de Montpellier 2015 :

Après nous avoir invité à 2 minutes de méditation, Fanny décrit les 6 principes de management qu’elle tire de cette philosophie :

  1. Transformer tout adversité en opportunité
  2. Faire plus avec moins
    A titre personnel, j’ai beaucoup de mal avec ce principe que trop de managers on détourné pour justifier des dégradations de conditions de travail.
  3. Penser et agir de manière flexible
  4. Viser la simplicité
  5. Intégrer les exclus
  6. Suivre son cœur, son intuition
    Anecdote : en Inde, il existe des cours d’intuition.

 

Monde de merde – Bénédicte LAMBERT & Stéphane LANGLOIS

Si vous cherchez une conférence déstabilisante, je vous conseille celle-ci. Je ne peux pas vous dire à quoi la prochaine représentation ressemblera, elle est en cours de construction et destinée à évoluer de représentation en représentation.

Stéphane et Bénédicte nous ont proposé un retour sur l’évolution du management à travers le temps, avec tout le cynisme qui l’a fait évoluer, puis une partie collaborative sur l’évolution possible du management à partir de notre situation actuelle, et forts du “comment nous en sommes arrivés là”. Je vous déconseille de quitter cette conférence à la fin de la première partie. A ce stade, autant dire que toute personne normalement constituée (comme on dit) se retrouve avec le moral au plus bas. D’autant que la vraie valeur, à mon sens, réside dans les échanges suscités dans la seconde partie.

Le Software Craftsmanship : Lego® à la rescousse ! – Alice Barralon & Isabelle Blasquez

Alice et Isabelle nous ont proposé la première partie de leur atelier autour des pratiques du Software Craftsmanship tiré des travaux de Mike Bowler et de Bryan Beecham disponibles ici : http://www.gargoylesoftware.com/ex.

J’ai déjà écrit sur cet atelier dans le cadre de l’Agile Tour de Bordeaux durant lequel j’ai à nouveau participé à une nouvelle session. Cela vous donne une idée du potentiel que je vois dans ce format.

Les slides sont disponibles ici (le format proposé est percutant) et en valeur ajoutée, je vous propose la métaphore de la cuisine (je pense qu’il s’agit d’une création d’Alice) pour illustrer les principes KISS et YAGNI :

Vous avez un gâteau à faire en 2 heures et vous êtes face à une cuisine sale. Face aux contraintes, vous nettoyez le minimum pour pouvoir réaliser ce gâteau : uniquement la surface qui sera en contact avec la nourriture.

Agilitation – Ane DIAZ DE TUESTA & Mathieu MERZEREAU

Ane et Mathieu nous ont proposé un REX sur l’évolution de la mise en oeuvre de l’agilité dans leur société. J’avais déjà écrit quelques lignes sur cette mise en oeuvre dans le cadre de l’Agile Tour de Bordeaux 2015.

Je retiens en particulier de cette édition une question liée à une déclaration des orateurs :

“On n’en est pas encore à la panacée de sprints d’une semaine”

Est-ce vraiment un idéal à atteindre pour tous ???

Et une pratique que je trouve très intéressante : le parrainage.
Tout nouvel arrivant (dans l’équipe ou dans la société) se voit affecté un parrain.

Néo le robot “Agile” – Cyrille FRANCOIS

Bon, sur cet atelier qui est une création de Cyrille, il faut du matériel !

Le pitch d’accueil des participants est (dans l’ensemble) le suivant :

Une équipe est en perdition sur Mars. Un tremblement de terre a endommagé les infrastructures permettant leur évacuation. Or, un second tremblement est annoncé dans 2 heures, d’une amplitude telle que les infrastructures ne résisteront pas. Vous devez les aider à évacuer la base avec le matériel qu’ils ont sur place sachant que des ingénieurs ont identifié que l’évacuation pouvait être débloquée “manuellement” à partir d’une plateforme externe que l’équipe ne peut plus atteindre.

A cette fin, vous avez à votre disposition 2 modules martiens et 2 drones qui n’ont pas l’autonomie nécessaire pour atteindre la plateforme par eux-mêmes.

Voilà ! Vous pouvez programmer les modules martiens et piloter les drones pour atteindre ladite plateforme et permettre l’évacuation de l’équipe d’ici … moins de 2 heures à présent.

Alors, prêt pour la mission ?

Je vous rassure, Cyrille a fait un boulot monstrueux en amont pour mettre cette atelier à la portée de tous. Un vrai plaisir à dérouler, plein de messages autour de l’auto-organisation, de la communication, de l’adaptation aux besoins émergents, etc.

Si Cyrille passe près de chez vous avec cet atelier : n’hésitez pas !

En bref

Agile Pays Basque, c’est 2 jours que je vous conseille de réserver pour la prochaine édition !