Pascale MACHET

Christine CHEVALIER

Hier soir, Pascale MACHET à invité Christine CHEVALIER à nous sensibiliser à l’Analyse Transactionnelle dans le cadre du Rendez-vous des Coachs.

Christine a croisé l’Analyse Transactionnelle en 1973, et la côtoie activement depuis 1979. A présent, elle l’enseigne – entre autres choses – au sein de l’école qu’elle a co-fondée : ATORG. Elle est venu sur Bordeaux nous faire découvrir le contenu du premier niveau de formation à l’Analyse Transactionnelle : Le 101. Formation qu’elle viendra dispenser sur Bordeaux début septembre à l’Atelier des Coachs.

Cette session est l’occasion d’un rappel sur plusieurs concepts de l’Analyse Transactionnelle – théorie élaborée par Eric Berne – ainsi que quelques nouveaux points de vue, à savoir :

  • Les états du moi (Parent, Adulte, Enfant)
    Ils sont exploitables à plusieurs niveaux en fonction de son métier et du contexte.
    Attention à ne pas explorer des niveaux non-maîtrisés.
  • Les descriptions en AT ne peuvent pas être dévalorisantes.
  • Une transaction correspond au mode d’échange entre deux personnes.
    L’art de la transaction est de sélectionner le mode d’échange adapté à nos attentes.
  • Une transaction simple et compréhensible au premier degrés.
  • Une transaction “tangentielle” est une esquive (exploitée pour se défiler).
  • Est-ce que ce que vous avez dit a eu l’effet escompté ?” (Eric Berne)
  • Les 3 soifs (besoins universels) :
    1. Soif de stimulation
      A rechercher sur des personnes qui ne sont pas à l’aise.
    2. Soif de reconnaissance
      Ex : Une personne toujours en retard.
      -> En formation, ne jamais rien dire à une personne en retard pour ne pas la mettre en avant.
    3. Soif de signes de reconnaissance (strokes)
      Ils doivent toujours être un cadeau (positif, ou permettant une progression).
  • Les 6 niveaux  de structuration du temps à travers lesquels nous passons tous (temps de réveil) :
    1. Le retrait
      L’esprit vagabonde (peut-être involontairement).
    2. Les rituels
      Ouvrir et fermer les contacts avec les gens.
    3. Le passe-temps
      Echanges informels (bavardages) pour passer du temps ensemble.
    4. L’activité
      Echanges au service de l’activité que l’on occupe. Les transactions servent à l’objectif à atteindre.
    5. Les jeux psychologiques
      Transactions destinées aux jeux de pouvoirs.
      Cf. le “Triangle dramatique de Karpman” (Victime-Sauveur-Persécuteur). Nous jouons tous dans ce triangle. Le tout étant de ne pas s’enfoncer dans l’un de ces rôles.
    6. L’intimité
      Relation franche et profondément authentique et honnête. (On baisse la garde sans vouloir contrôler l’autre)
  • L’AT sert à tendre vers l’autonomie (Autonomie = Conscience + Spontanéité + Intimité)